Guide de survie du professeur confronté à des élèves dys

Professeur de Lettres et dyscalculique elle-même, Celia GUERRIERI sait que beaucoup d’enseignants se trouvent perplexes, parfois dépourvus, face aux élèves dys.

Les voilà dans vos classes, avec des dispositifs qu’il est souvent difficile de suivre et des parents qui insistent : leur enfant n’est pas comme les autres. Comment faire, alors, puisque, les autres, c’est souvent 30 élèves avec leurs propres problèmes et difficultés ?

Que cela soit un intérêt de longue date de votre part ou que vous ne soyez confronté aux élèves dys que depuis récemment, voire qu’il ne s’agisse que d’une simple curiosité polie, Celia GUERRIERI espère que ce manuel saura vous apporter quelque chose.

Ce texte n’est pas un ouvrage pédagogique, il ne s’agit que de l’échange de son expérience. Elle est subjective, pas nécessairement très étendue, nullement parfaite.

Ce manuel se veut aussi concret et pragmatique que possible, en s’adressant à un public d’enseignants aussi large que possible. Comme il est fondé sur son expérience, il est néanmoins uniquement consacré aux classes de collège et lycée.

Allez librement d’un chapitre à l’autre, au gré de vos questions, de vos interrogations. Sa consultation n’est pas nécessairement linéaire. Même si vous ne pourrez pas tout faire, Celia GUERRIERI espère que vous y trouverez quelques pistes de travail. Malheureusement, vous ne trouverez ni recette magique, ni solution miracle : il n’y en a pas !

La difusion de ce manuel est libre et gratuite, et toute suggestion pour l’améliorer est la bienvenue. Toutefois, il est protégé par une licence Creative Commons : avis donc à ceux qui voudraient plagier, puis diffuser de façon payante ce travail !

Celia GUERRIERI a également rédigé un Guide de survie à l’usage de l’élève dys en lycée qui vous donnera peut-être des idées d’activités pour amener vos élèves dys vers plus d’autonomie. Les mises à jour sont indiquées sur son site et annoncées sur mon compte Twitter.

N’oubliez pas, pour finir, que lorsque l’on a à faire à des élèves dys, il faut beaucoup de patience, beaucoup d’humour et la capacité à se dire que l’on ne détient pas La Vérité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest