La dyslexie à l’âge adulte : la persistance des difficultés orthographiques

Dans cet étude, les résultats préliminaires d’une étude plus large sur la production textuelle des étudiants dyslexiques sont présentés.

Les productions écrites d’une vingtaine d’étudiants dyslexiques et contrôles sont analysées dans l’objectif de voir ce qu’il en est de la gestion de l’orthographe lexicale et grammaticale. En effet, lors d’analyses antérieures sur les mêmes populations, les étudiants dyslexiques se déclarent en difficultés lorsqu’il s’agit de rédiger un texte, et ce, que ce soit avec l’orthographe, la syntaxe ou l’organisation du texte lui-même.

Un bilan orthophonique et neuropsychologique confirme que les étudiants dyslexiques ont encore des difficultés avec l’orthographe, la lecture et qu’ils présentent un fonctionnement attentionnel atypique.

Pour cette présente étude, il a été demandé aux étudiants dyslexiques et contrôles de produire un texte narratif et un expositif, à l’écrit et à l’oral. Les versions écrites, dont il est question dans cet article, ont été collectées via le logiciel Eye and Pen© puis transférées dans CLAN permettant le codage de toutes les erreurs d’orthographe.

Les résultats révèlent que, si les étudiants dyslexiques et contrôles ont le même pattern d’erreurs, les dyslexiques font significativement plus d’erreurs que les contrôles. Une étude qualitative montre que certaines erreurs récurrentes des étudiants dyslexiques ne sont jamais relevées dans les textes des étudiants contrôles. Les étudiants dyslexiques ont encore de réelles difficultés avec l’orthographe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest