Colloque dyslexie à l’âge adulte

La fédération Nationale des Orthophonistes, le Laboratoire d’excellence ASLAN, l’URPS orthophonistes AuRA et le SDORRA se sont associés afin d’organiser un colloque sur la dyslexie à l’âge adulte, manifestation la plus fréquente des troubles spécifiques des apprentissages, qui regroupent l’ensemble des signes relevant de troubles de la lecture, de l’écriture et du calcul, sous des critères diagnostiques spécifiques.

Ouverture du colloque dyslexie à l’âge adulte

Introduction par Sandrine Chaix et Yanick Ricard

Apport de solutions pour pallier la dyslexie/dysorthographie

Présentation de Claire Buenerd

Approche neuropsychologique de la dyslexie adulte

Présentation de Lauralee Hebert

Dyslexie et parcours de vie : entre connaissance, reconnaissance et méconnaissance

Des éléments de contexte poussent aujourd’hui à mieux comprendre la dyslexie chez le/la jeune adulte, quand celui-ci/celle-ci a choisi une formation professionnelle ou se réalise dans des études supérieures : suivis médicaux pendant l’enfance, diagnostics tardifs à tous les âges de la vie, volonté de se dépasser et de repousser les limites en dépit des entraves, témoignages portés par les associations d’usagers. Dans le présent exposé, toutes ces raisons sont étayées tout d’abord par les échanges avec une étudiante dyslexique âgée de 21 ans, qui a réalisé un entretien dans le cadre de l’étude ParVieDys+. Dans un second temps, une revue de littérature sur la dyslexie adulte conforte les trois types de déficits présents chez l’adulte dyslexique : troubles d’identification des mots persistants, qualité de la compréhension variable selon la sévérité de la dyslexie, et troubles de l’orthographe permanents. Enfin, des éléments de résilience sont identifiés, dans une convergence de facteurs de protection jouant le rôle de filtre face aux conditions adverses. Ainsi, ce sont des processus dynamiques en interaction qui alimentent le « formidable réservoir de santé dont disposerait chaque individu » (Lemay, 1999) , et plus particulièrement, chaque personne dyslexique.

Présentation d’Agnès Witko

L’accueil des étudiants en situation de handicap à l’institut catholique de Lyon

Depuis plusieurs années, le nombre d’étudiants se déclarant auprès des pôles handicap augmente. Les étudiants dys suivent ce même mouvement., L’UCLy comme établissement privé sous convention avec l’UDL suit le même mouvement.

Cependant le nombre d’étudiants dys accueillis à l’UCLy est nettement supérieur à celui rencontré dans les universités publics. Pour cette raison, des actions spécifiques ont été proposés pour mieux accompagner la réussite des étudiants.é

Présentation d’Angélique Henault

La dyslexie (aussi) une affaire de famille

Présentation de Sosthène Touitou

La dyslexie : enjeux (et bénéfices) d’une évolution de sa définition

Présentation d’Audrey Mazur-Palandre et Agnès Witko

La dyslexie à l’âge adulte : mythe ou réalité ?

Les orthophonistes et les troubles du langage écrit

Présentation d’Anne Boulangé

Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes se mobilise pour l’inclusion des personnes DYS dans l’emploi

Présentation de Fabienne Descours-Fayolle et Anne Dubois-Dauphin

Une alliance de compétences autour des troubles DYS/TDAH pour une société inclusive

Présentation de Nicole Philibert

Clôture du colloque dyslexie à l’âge adulte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest