Thèse : étude longitudinale des phénomènes de resyllabation chez les enfants français entre compétence phonologique, lecture et orthographe

Thèse de doctorat en Sciences du langage.

Résumé de la thèse

Pendant l’acquisition, l’enfant francophone reçoit comme input une langue orale où les frontières entre les mots sont masquées à cause de trois phénomènes de resyllabation très communs : la liaison (ex. les ours [lezuʁs]), l’élision (ex. l’avion [la.vjɔ̃]) et l’enchaînement (ex. une araignée [y.na.ʁɛ.ɲe]). Ces phénomènes sont à l’origine de l’apparition de mauvaises segmentations dans les productions des enfants à partir de l’âge de 2 ans, classifiées sous les noms de « remplacements » ou « consonnes erronées » (ex. de(s)[n]éléphants [de.ne.le.fɑ̃] pour des[z]éléphants [de.ze.le.fɑ̃]) et de « omissions » ou « non-réalisations » (u(n)[Ø]avion [ɛ̃.a.vjɔ̃] pour un[n]avion [ɛ.na.vjɔ̃]). Les études développementales (longitudinales ou transversales) observent une diminution de ces erreurs entre 4 et 5 ans. Si dans la langue orale, les phénomènes de resyllabation causent un non-alignement entre les frontières syllabiques et les frontières lexicales, dans la langue écrite, les frontières lexicales des mots sont délimitées par des marques graphiques (, , ). Au moyen d’une étude longitudinale conduite sur 43 enfants francophones à partir du CP (6;3) jusqu’au CE1 (7;6), nous montrons que l’apprentissage de l’écriture et de la lecture, dénommés literacy, aide les enfants à fixer les formes lexicales et à mieux produire à l’oral et que cette variable influence aussi le traitement cognitif des séquences resyllabifiées. À partir de ces résultats, nous proposons également un modèle phonologique pour l’acquisition de la liaison après 5 ans qui tient compte des résultats phonétiques enregistrés et de l’apprentissage de la langue écrite.

Accéder à la thèse en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest