Le CEA de Grenoble recherche 25 enfants présentant une dyspraxie

Dans le cadre d’une étude sur les dysgraphies, le CEA de Grenoble recherche 50 enfants ne présentant aucun trouble des apprentissages et 25 enfants présentant une dysgraphie, et entre 8 et 11 ans.

Présentation du projet

Les troubles de l’écriture, appelés « dysgraphies », concernent 5 à 10% des enfants d’âge scolaire. On les rencontre notamment chez des enfants porteurs d’un Trouble Développemental de la Coordination (TDC). Non pris en charge, les troubles de l’écriture impactent rapidement les autres apprentissages scolaires fondamentaux, et peuvent même conduire à l’échec scolaire. Leur diagnostic précoce est donc essentiel.

Contrairement aux aspects moteurs de l’écriture, très peu de données concernant l’activité cérébrale et les mouvements des yeux pendant l’écriture sont disponibles. Dans le cadre d’un projet de thèse mené en collaboration entre le CEA, 2 laboratoires du CNRS et de l’UGA (le LPNC et le LJK) et le CHU de Grenoble, ils souhaitent analyser l’écriture chez l’enfant au développement typique et chez l’enfant porteur d’un TDC et d’une dysgraphie sur la base de 3 mesures conjointes:

  • les paramètres cinématiques de l’écriture
  • l’activité cérébrale mesurée par électroencéphalographie (EEG)
  • les mouvements des yeux mesurés par oculométrie.

Les enfants devront réaliser différentes tâches d’écriture et de dessins. Leur activité cérébrale sera enregistrée à l’aide d’un casque souple placé sur la tête de l’enfant, et les mouvements des yeux à l’aide de lunettes portées par l’enfant. Un déplacement à domicile est possible pour effectuer les expériences.

Buts du projet

  • de mieux comprendre et décrire les mécanismes cérébraux et oculomoteurs mis en jeu dans les déficits en écriture observés chez les enfants présentant un TDC
  • d’évaluer l’apport de données issues de l’EEG et de l’oculométrie pour l’aide au diagnostic de la dysgraphie.

Aspects pratiques

Pour ce projet, ils souhaitent recruter :

  • 25 enfants porteurs d’un TDC et d’une dysgraphie, entre 8 et 11 ans.
  • 50 enfants au développement typique, entre 8 et 11 ans

Contacts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest