Troubles « dys » de l’enfant : Guide ressources pour les parents

Cette brochure s’adresse aux parents d’un enfant chez qui un trouble cognitif vient d’être diagnostiqué. Dyslexies, dysphasies, dyscalculies, dyspraxies, dysorthographies, troubles de l’attention… Elle leur apporte des points de repères pour accompagner l’enfant dans sa scolarité et présente les différentes structures d’accueil et les professionnels du champ.

Un guide pour mieux connaître les étapes de prise en charge

Dyslexies, dysphasies, dyspraxies, dysorthographies… constituent chez l’enfant des troubles cognitifs affectant les apprentissages scolaires (particulièrement la lecture, l’écriture et le calcul). C’est pourquoi, l’Inpes publie un guide pour les parents d’enfants atteints d’un trouble « dys » qui ont besoin d’aménagements individualisés dans leur scolarité et leur vie sociale.

Ce guide permet aux parents de mieux connaître les différentes étapes de prise en charge de leur enfant, le déroulement de sa scolarité et les adaptations ou aménagements qui pourront être proposés si besoin. Il présente les professionnels et les structures compétents, les aides existantes et la prise en charge financière de l’accompagnement nécessaire.

Si le cas de chaque enfant est différent, les parents ont toujours un rôle important à jouer pour le soutenir dans ses efforts, notamment quand ses difficultés à l’école persistent alors qu’il travaille pourtant beaucoup. Cette situation peut en effet être pour l’enfant une source de découragement, de frustration ou même de souffrance psychologique et de conflit avec son entourage.

Comprendre pour mieux accompagner son enfant

Difficiles à définir, les troubles « dys » sont également difficiles à repérer car ils ne sont pas visibles au premier abord en raison de leurs spécificités. ils se confondent avec les difficultés liées à l’apprentissage à l’école. Souvent, ils sont identifiés parce que « quelque chose ne va pas » dans le développement de l’enfant : il parle mal, a des difficultés à apprendre, à écrire, à dessiner, à lacer ses chaussures… 

Le repérage, puis le dépistage via des tests et le diagnostic vont permettre de définir un projet d’accompagnement adapté au trouble de l’enfant. En effet, si la très grande majorité des enfants « dys » sont scolarisés dans l’école maternelle ou primaire de leur quartier, certains devront bénéficier d’aménagements spécifiques ou d’aides supplémentaires comme du matériel pédagogique adapté. 

Le suivi de l’enfant est pluridisciplinaire et relève aussi bien du domaine pédagogique, et donc de l’équipe enseignante, que du domaine médical et paramédical avec différents professionnels : orthophoniste, psychologue scolaire, etc.

C’est toute une stratégie d’apprentissage qu’il convient de mettre en œuvre pour chacun.

Télécharger le guide sur le site de l’INPES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest