École : et si l’on valorisait les enfants porteurs de troubles dys ?

Les enfants porteurs de troubles dys (dyslexie, dyspraxie, dysphasie ou autre… ) ne sont pas moins intelligents que les autres. Bien, au contraire. Pourtant, l’école peut être pour eux un lieu de souffrance. Comment expliquer ça et, surtout, comment y remédier ?

Pour Olivier Revol, spécialiste de la question, il est urgent que les enseignants apprennent à mettre en place des stratégies qui valorisent chaque élève. Une prise de parole passionnante et pleine d’optimisme.

Deux questions à Olivier Revol

Invité par l’UER Pédagogie spécialisée Olivier Revol a tenu une conférence sur l’enfant étiqueté «instable» et son panel de dysharmonies évolutives telles que TDA/H, HP, troubles d’apprentissages, troubles anxieux, phobie scolaire…

Olivier Revol est le directeur du Centre des troubles des apprentissages à l’hôpital neurologique de Lyon. Il s’est confié dans cette vidéo publiée par La Haute école pédagogique du canton de Vaud (HEP Vaud) et, pour lui, aucun doute :

« Les enfants qui sont porteurs de troubles dys sont d’abord des enfants qui sont intelligents.»

Olivier Revol

Redonnons confiance aux enfants porteurs de troubles dys !

Source : positivr.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest