L’orthographe dans le trouble du langage oral

Un article publié dans la revue Language, Speech and Hearing Services in Schools fait le point sur la nature des erreurs d’orthographe produites par les enfants qui ont un trouble du langage oral (TDLO). L’analyse de 18 études met en évidence que, quelle que soit la langue maternelle de l’enfant TDLO, il a du mal à respecter la phonologie des mots lorsqu’il écrit. De plus, la présence d’un problème concomitant telle qu’une dyslexie, tend à augmenter les difficultés orthographiques de l’enfant TDLO.

Les recherches conduites auprès d’enfants avec un trouble du langage oral (TDLO) montrent que lorsqu’ils apprennent à écrire ils présentent des difficultés, particulièrement en orthographe, et ce quelle que soit sa langue maternelle. Les scientifiques ont approfondi ce résultat en identifiant et analysant la nature des erreurs d’orthographe produites par les enfants TDLO, à travers différentes orthographies. L’objectif est de pouvoir donner aux professionnels amenés à suivre des enfants TDLO dans le cadre de rééducation langagières, des repères clairs quant à la prise en compte des difficultés orthographiques liées à ce trouble.

Trois questions sont abordées

  • Est-ce que les difficultés orthographiques des enfants TDLO proviennent d’une faiblesse au niveau des représentations phonologiques, orthographiques et/ou morphologiques ?
  • Est-ce qu’il y a des erreurs d’orthographe qui apparaissent quelle que soit la langue maternelle de l’enfant TDLO ? Ou au contraire est-ce que certaines erreurs n’apparaissent que dans certaines langues et pas d’autres ?
  • Est-ce que la présence d’une difficulté concomitante, telle qu’une dyslexie, impacte la qualité de l’orthographe chez les enfants TDLO ?

Cinq phases ont été suivies

  • (a) spécifier la question de recherche ;
  • (b) identifier les études pertinentes ;
  • (c) sélectionner les études ;
  • (d) enregistrer les données ;
  • (e) rassembler, résumer et rapporter les résultats.

Analyse de 18 études

Les scientifiques ont analysé dix-huit études conduites en anglais, français, suédois, italien ou espagnol, auprès d’enfants et d’adolescents TDLO de 7 à 18 ans, qui ont fourni une description qualitative de la nature des erreurs d’orthographe produites. Les performances orthographiques des enfants et des adolescents TDLO ont été examinées par rapport à des groupes de contrôle appariés soit en fonction de l’âge, soit en fonction d’indices linguistiques mesurés au préalable (vocabulaire, lecture) soit de la présence d’une difficulté concomitante.

La synthèse réalisée met en évidence que lorsque les professionnels reçoivent des enfants ou adolescents TDLO dans le cadre d’une rééducation langagière il est important qu’ils examinent également les difficultés orthographiques. Les analyses qualitatives indiquent que trois facteurs doivent être pris en compte dans l’évaluation des difficultés d’orthographe chez les enfants et adolescents TDLO: les représentations phonologiques, la conscience morphologique et les compétences en lecture.

3 étapes pour évaluer l’orthographe

Il est donc recommandé que les professionnels qui reçoivent des enfants ou des adolescents TDLO dans le cadre d’une rééducation langagières suivent les trois étapes suivantes lorsqu’ils souhaitent évaluer également l’orthographe :

  • Etape 1 : Recueillir toutes les informations possibles concernant les antécédents de l’enfant sur le trouble du langage : Est-ce que plus jeune l’enfant avait des difficultés à repérer les sons identiques lorsqu’on lui donnait plusieurs mots. Par exemple avait-il des difficultés à identifier le son [o] dans les mots bateau, manteau, chapeau ? (Représentations phonologiques). Est-ce que plus jeunes l’enfant avait des difficultés à faire des accords en genre et en nombre lorsqu’on lui faisait des propositions de phrases de type : un chat, une…? Un cheval, des …? (Conscience morphologiques).
  • Etape 2 : Analyser qualitativement les erreurs d’orthographe produites par l’enfant pour étayer une intervention ciblée. Les différentes composantes de l’orthographe doivent être évaluées :Composante phonologique : est-ce l’enfant respecte la phonologie des mots lorsqu’il les écrit ? Composante lexicale : est-ce que l’enfant respecte l’orthographe lexicale des mots ? Par exemple écrit-il « pain » ou lieu de « pin » ?
  • Etape 3 : Tenir compte de la présence de problèmes concomitants c’est-à-dire prendre en compte dans la rééducation proposée la présence d’une dyslexie par exemple.

Pour en savoir plus

Broc, L., Joye, N., Dockrell, J., & Olive, T.
Language, Speech, and Hearing Services in Schools 26 août 2021.

Source : www.insb.cnrs.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest